2007-2009

2007-2011

D'étranges

fleurs aux Vanités

etranges-fleurs.jpg

​« D'étranges fleurs »

2008

a-fleur.jpg

​« À fleur de terre, à fleur d'eau  »

2009

1--Hommage-%C3%A0-Philippe-de-champaigne

​« Ni le jour, ni l'heure »

2009

​« L'homme de toutes les douleurs »

2010

corbeaux.jpg

​« Invocations aux corbeaux »

 

« Si les fleurs n’étaient que belles sous nos yeux, elles séduiraient encore.

Mais quelquefois leur parfum entraine, comme une heureuse condition de l’existence,

comme un appel subtil, un retour à la vie plus intime.

 

Soit que j’aie cherché ces émanations invisibles, soit surtout qu’elles s’offrent, qu’elles surprennent.

Je les reçois comme l’expression forte, mais précaire d’une pensée dont le monde matériel renferme et voile le secret. »

 

Senancour, Oberman, 1833

Dans la solitude de l’atelier à la lisière du paysage, Fabrice rebeyrolle dénoue le corset des représentations mimétiques.

 

A travers une large verrière, au gré des lumières du jour, la terre, le végétal, le ciel, délivrent leurs nouvelles et rédigent le journal de bord de l’artiste.

 

Concentration du regard, séparation créatrice entre le dedans et le dehors, tension du corps en action, recueillement et exaltation, le peintre est dans l’effraction.

 

C’est dans la précaire émergence de la chair de l’arbre ou de la fleur, contre l’indifférence du limon originel qui est pourtant au fondement de toute chose que l’œuvre advient.

 

Catherine Plassart, Dans la fleur, le secret (extraits), Mai 2009

 

 

« Les Coquelicots ​»

Voir le livre

COLLECTION

VIVACE

Show More

Exposition D'étranges Fleurs

 

Galerie Marie-José Degrelle

Reims, 2009

Catalogue

Show More

2007-2009

« D'étranges fleurs »