Fabrice Rebeyrolle

2012

2011-2012

Souffles &

Songes

encore-jour-ciel.jpg

​« Encore un jour à regarder le ciel »

2010-2011

paysages.jpg

​« Les Paysages »

2011

selva.jpg

​« Selva Oscura »

2012

montagnes-sacrees.jpg

​« Montagnes Sacrées »

2012

boeuf-ecorche.jpg

​« Bœuf  Écorché »

2011

« Selva Oscura  »

Fabrice Rebeyrolle - 2011
Fabrice Rebeyrolle - 2011

Selva oscura - 157 x 153 cm

press to zoom

Per una selva oscura


Au milieu du chemin
de notre vie
Je me retrouvais par une nuit obscure
Car la voie droite était perdue.
Ah dire ce qu’elle était chose dure
Cette forêt féroce et âpre et forte
Qui ranime la peur dans la pensée.


Dante,
« La divine comédie », l’Enfer, Chant I

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

La forêt est le lieu où les perceptions se confondent, révélant certaines dimensions cachées du temps et de la conscience ;
Lieu de souvenirs enfouis, de peur et de rêves, de mythes et de symboles.
C’est aussi le lieu des métamorphoses.
Une forêt de l’être, une forêt de l’intérieur qui révèle l’ombre portée de la peinture.


Fabrice Rebeyrolle, notes d’atelier, 2011

Fabrice Rebeyrolle, Selva Oscura, Atelier du Limon 2011

Polyptyque 120 x 240 cm in situ dans l'Atelier du Limon, 2011

A l’évidence, Fabrice Rebeyrolle ose la réduction drastique du nombre de motifs.
Âpre et forte sera décidément sa forêt : sans concessions, sans échappées anecdotiques.
La forêt, en certains lieux d’effroi, courbée sous d’anciennes tempêtes, pousse des cris muets.
Nous pénétrons dans les lieux de l’inexplicable, de l’irreprésentable, lieux qui sont cependant aux origines du rythme, aux racines perdues de la musique.
Jamais le noir ne règnera sans partage. Le bleu du ciel réapparait au centre d’une vaste clairière.
Air et forêt ne feront qu’un même corps qui jamais ne sera poussière.
Dante ne saura plus que penser.
Au bout d’un « chemin qui ne mène nulle part », le temps du silence est venu.


Philippe André, « Selva Oscura », Extraits, Février 2012

Fabrice Rebeyrolle, Selva Oscura, Atelier du Limon 2011

Retable 186 x 186 cm  in situ dans l'Atelier du Limon, 2012

Catalogue

press to zoom

Voir le livre

« Selva Oscura ​»

press to zoom
press to zoom
press to zoom

COLLECTION

VIVACE

Selva Oscura - Collection privée

press to zoom