2012

2011-2012

Souffles &

Songes

encore-jour-ciel.jpg

​« Encore un jour à regarder le ciel »

2010-2011

paysages.jpg

​« Les Paysages »

2011

selva.jpg

​« Selva Oscura »

2012

montagnes-sacrees.jpg

​« Montagnes Sacrées »

2012

boeuf-ecorche.jpg

​« Bœuf  Écorché »

Terre arable du songe

Fabrice Rebeyrolle - 2010
Fabrice Rebeyrolle - 2010

Pays perdu d'avance - 85x 115cm

press to zoom

L’empreinte de la terre entoure et nourrit désormais l’œuvre de Fabrice Rebeyrolle.

 

Musique murale, accords chargés d’énergie, volubiles nuances, les couleurs parcourent le spectre des densités.

Clarté tonique, luminescence laiteuse, elles montrent leur peau traversée de minces sillons, tatouée de cicatrices, d’amalgames à la limite parfois de l’intelligible.

 

Ajouter ou enlever c’est la même chose déclare le peintre.

 

Notes brèves du jaune, foyer de rouge chaud et charnu, touffes denses de bleu, large gamme des ocres, les couleurs se mêlent et s’émeuvent.

 

Frugales ou exubérantes, compactes ou ruisselantes, elles disent la joie, l’ascèse, la mélancolie. Elles retiennent évidentes ou assourdies, les secrets dans leurs plis, ourlent les œuvres d’un bonheur fragile.

 

Catherine Plassart, Terre Arable du songe (extraits), Février 2011

 

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Fabrice Rebeyrolle sublime toute apparence : il écrit l’espace. Ses grands signes calligraphient sourdement l’étendue. Ce qui se crée vient d’avant l’image construite, entre innocence et expérience.

 

Parfois des vagues d’étranges méditations, passerelles d’incertitude, s’appareillent au sacré. De solitaires îles psychiques traversent l’opacité sans fond des origines et viennent éclater à la surface.

 

Règne la nostalgie d’une patrie de beauté sans lieu et sans image. L’extrême pudeur de Fabrice Rebeyrolle parle d’un rivage abandonné.

 

On ne voit que des tâches d’abîme.

 

Christian Noobergen, Les secrets de l’intériorité,(extraits), Mai 2010

 

 

Fabrice Rebeyrolle - 2010
Fabrice Rebeyrolle - 2010

De terre et d'envolée - 165 x 244cm

press to zoom

2011

« Terra Incognita  »

Terra incognita IX - 150 x 150 cm - 2011

press to zoom

Terra incognita X - 150 x 150 cm - 2011

press to zoom

Terra incognita XI - 150 x 150 cm - 2011

press to zoom

Terra incognita XII - 150 x 150 cm - 2011

press to zoom

Terra incognita XIII - 150 x 150 cm - 2011

press to zoom

Terra incognita XIV - 150 x 150 cm - 2011

press to zoom
press to zoom

Catalogue

« Suite / Les paysages ​»

« Vivre poétiquement la peinture ​»

press to zoom

Catalogue

Exposition Suite Les paysages

 

Galerie Déprez-Bellorget

Paris 2011

Atelier du Limon - Fabrice Rebeyrolle
Atelier du Limon - Fabrice Rebeyrolle

2010-2011

« Les Paysages  »