2021

2021

Traversée des

apparences

​« Paysage

des lambeaux »

Traversée des apparences mais d’apparences bien réelles, consistantes dans le paysage.

Mouvement dans l’immobilité.

Frontière entre l’animé et le distinct.

C’est une histoire de naissance, de décomposition et recomposition entre deux modes.

Quelque-chose de secret.

Fabrice Rebeyrolle

Extraits de notes d’atelier, 2020

Paysages paisibles ou désolés.

Paysage de la route de la vie plutôt que de la surface de la Terre.

Paysages du Temps qui coule lentement, presque immobile et parfois comme en arrière.

Paysages des lambeaux, des nerfs lacérés, des saudades.

Paysages pour couvrir les plaies, l’acier, l’éclat, le mal, l’époque, la corde au cou, la mobilisation.

Paysages pour abolir les cris.

Paysages comme on se tire un drap sur la tête.

Henri Michaux

2021

« Paysage des lambeaux »

Paysage des lambeaux XXI - 120 x 120 cm