Solitude et silence dans le geste des titres de James Sacré